Innover

Sur le plan des créations de startups une tendance forte émerge : celle de la mobilité. Du co-avionnage, en passant par le space train ou encore le partage de scooter électrique, l’innovation dans ce secteur est en plein boom. Comment expliquer cet élan ?

Statistiquement, un nombre important de nouvelles startups vont concerner la mobilité, car il s’agit d’un enjeu clef, très présent dans nos quotidiens. La mobilité est une tendance de fond parce qu’elle touche 100 % des secteurs : de la cosmétique en passant par l’agriculture, ou le service à la personne.

Un grand nombre d'entreprises sont concernées par la mobilité

Un autre phénomène vient renforcer cette impulsion. De nombreuses entreprises délivrent un service lié à mobilité et à la logistique, alors que leur raison sociale est toute autre. Je pense notamment à deux sociétés rouennaises Potimarron (marché en ligne) ou Alternoo (épicerie bio locale en ligne) qui sont spécialisées dans les produits de bouche mais dont une large part du service repose sur la livraison et donc, de ce fait, la mobilité.

Un besoin de mobilité renforcé qui offre de belles opportunités

Tous les secteurs économiques voient globalement leur besoin de mobilité augmenter. Les grandes entreprises de transport comme DHL ou UPS sont continuellement amenées à améliorer leur qualité de service et optimiser leurs délais et leurs coûts afin de répondre au mieux à leurs clients. Dans ce cadre, ils mettent en place de nouveaux instruments : applications, services ou produits, logiciels de gestion, voire même du tracking. L’environnement évolue constamment et cela offre un champ d’opportunité et de vastes perspectives aux startups, qui viennent apporter des solutions, en miroir à la demande des consommateurs et des entreprises.

les startups apportent de nouvelles solutions de mobilité

Enfin pour conclure et pour pousser la réflexion, j’ajouterais ce questionnement personnel : nous n’avons jamais disposé d’autant de moyens de transports efficaces et pourtant nous n’avons, de toute l’histoire de l’humanité, jamais consacré autant de temps au déplacement. Il faut aller plus vite et plus loin, mais pourquoi ? Et si la nouvelle mobilité se mesurait en Bonheur National Brut et non en Produit National Brut ?

J’appelle à ce que, dans le cadre d’’accompagnement au développement du modèle économique soient prisent en compte les questions de l’utilité sociétale, de la mesure d’impact, ainsi que celle du projet personnel. Des moyens pour tendre vers un « succès intégral » de l’entreprise, à savoir une croissance rapide et vertueuse.

12 février 2020
Gwendal Rozier

L'AUTEUR

Gwendal Rozier

Responsable Accélérateur Mobilité NEOMA BS

Gwendal holds a Master 2 degree in International Business and Supply Chain Management (ESCE). During his studies, he created his first social business in ethical textiles. A founding experience that will lead him to develop two other companies in the continuity of his studies: Gwendal&Cie (human ecology training organisation) and Toutenvélo Rouen (specialist in last mile delivery and moving by bicycle). He takes up his position at NEOMA BS as Head of the Mobility Accelerator in February 2019. Objective : to offer mobility startups a service for rapid deployment. To achieve this, Rouen and Normandy is a formidable testing ground: the Seine Axis, Rouen Autonomous Lab, urban projects driven by local authorities and committed local players...